• Téléphonie Mobile: Risques foetus, addiction de la jeuvesse

  • Le sang avant de téléphoner

    Le sang après3' de  téléphonie



    1- Le professeur Luc Montagner met en garde les femmes enceintes

     un document du professeur Luc Montagnier qui explique que "les basses fréquences du bruit électromagnétique ambiant déclenchent l'émission d'ondes électromagnétiques par l'ADN d'agents infectieux, virus et bactéries présents dans le corps humain, et pourraient donc contribuer à leur action pathologique".

     

    2- L'OMS avoue en mai 2011 un lien étroit avec la cancérogénèse

    En oubliant sciemment que les hyperfréquences sont toutes concernées (à commencer par le Wifi) et que malheureusement il n'existe probablement pas d'effet de seuil : (C'est à dire une exposition à des champs d'intensité minimale ) qui pourrait éviter l'irritation produite analogue aux allergies. En Effet des études récentes semblent montrer la libération d'hormone de Stress dans les cellules végétales et d'histamine dès le début d'exposition !! Le CIRC (recerche interneationale sur le cancer) a rectifié après coup

    3- Des risques confirmés par l'appel des 20 cancérologues,  même pour les adultes 

    Conclusion Portables éteint dans les trains et les automobiles. Leur usage doit-être réservé lorsque la réception est bonne (3 coches), avec l'oreillette, avec l'usage des SMS et si la position proche de l'oreille est nécessaire attendre 5s après composition du N° appelé .

    L’usage du portable provoque forcément une interaction Rayonnement-cellules vivantes que l'on sait peu profonde mais qui peu altérer les barrières de protection que sont la peau et la barrière hémato-Encéphalique du cerveau et c'est 'IRRÉVERSIBLE" !!!

    4-Les spermatozoïdes meurent sous les rayonnements des portables

     L'atteinte des spermatozoïdes par le rayonnement Wifi est confirmée par l'ANSES en 2013

    5- des risques pour les fœtus exposés aux rayonnements

    Les enfants dont la maman a utilisé régulièrement un téléphone portable lors de sa grossesse auraient plus de risques de présenter des troubles du comportement.
    C'est ce que tend à démontrer une étude danoise, conduite sur plus de 28 000 enfants ayant atteint l'âge de 7 ans en 2008. Le risque serait ainsi 40 % plus élevé chez les enfants exposés uniquement avant la naissance.
    Dauphiné Libéré du Mardi 30 décembre 2010 p36

     Résumé de l’étude scientifique: 7 Décembre 2010

    6- Troubles comportementaux des enfants  (Addiction)

     Dr Kheifets Leeka, UCLA Publiée mond-Epid, Box 951772, 73-320 CHS, Los Angeles, CA 90095-1772, USA; Kheifets @ ucla.edu Accepté le 22 Septembre 2010 -

    Les effets possibles sur la santé de l’utilisation de téléphones mobiles chez les enfants n'ont pas été suffisamment étudiés. Comme les enfants utilisent des téléphones mobiles à des âges précoces, la recherche au sein de notre groupe a été identifiée comme la plus haute priorité par les organisations nationales et internationales. Les auteurs ont précédemment signalé les résultats de la Danish National Birth Cohort (DNBC), qui portaient sur l'exposition prénatale et postnatale de l'utilisation des téléphones mobiles par les femmes enceintes et jeunes enfants en liaison avec des problèmes comportementaux à l'âge de 7 ans. L'exposition aux téléphones mobiles pendant la période prénatale, et à un moindre degré après la naissance a été associée à une augmentation des difficultés comportementales. L'analyse initiale comprenait près de 13 000 enfants qui ont atteint l'âge de 7 ans en novembre 2006.

    Méthodes Par rapport à l’étude de la DNDC, nous avons étudié un plus grand groupe d’enfants, afin de déterminer si les résultats seraient similaires avec une analyse des facteurs de confusion précis du profil des mères des enfants pour mieux cerner leurs paramètres d’utilisation du téléphone mobile. . Ce nouvel ensemble de données a abouti à l’étude d’une cohorte comprenant 28 745 enfants ayant atteint l’âge de 7 ans qui ont participé à la date de décembre 2008.

    Résultats il a été constaté des problèmes de comportement plus nombreux [détails UK] surtout sur les enfants qui ont eu une association d’exposition prénatale et postnatale aux rayonnements des téléphones mobiles (ndlr : exposition = irradié artificiellement par les Hautes Fréquences micro-ondes) par rapport aux enfants non exposés au cours de deux périodes identiques. L'estimation de l'effet ajusté était de 1,5 (IC 95%: 1,4 à 1,7). (ndlr : cette valeur d’augmentation de 50 % est un niveau d’ALERTE SANITAIRE)

    Conclusions Les résultats de cette étude scientifique issus d’une cohorte distincte des autres participants de la précédente, démontre que l'utilisation du téléphone mobile a été associée à des problèmes comportementaux chez les enfants dans la classe d’âge de 7 ans et que cette association n'était pas limitée aux utilisateurs partiels de cette technologie. Bien que de valeur plus faible dans les résultats de cette nouvelle étude, et même avec un contrôle supplémentaire concernant tous les facteurs de confusion potentiels, cette association négative (ndlr : délétère) est confirmée.

     Une partie des nouvelles générations est frappée de démence numérique.

    Alors que la démence est une maladie qui affecte généralement les personnes âgées, un nouveau type de condition cognitive affecte maintenant les individus dans leur adolescence, un trouble appelé "démence numérique" résultant directement d’une addiction aux nouvelles technologies sans fil.

    Confirmation en 2014

    la démence est une maladie qui affecte généralement les personnes âgées, un nouveau type de condition cognitive affecte maintenant les individus dans leur adolescence, un trouble appelé "démence numérique" résultant directement d'une addiction aux nouvelles technologies sans fil. 

     

    C'est également la cyberdépendance  (Article du NouvelObs du 13412)

    LE PLUS. "Nomophobie"ou "Fomo", ces noms barbares ne vous disent rien ? Pourtant ils sont en passe de devenir les maux symptomatiques de ce siècle 2.0. Liées à nos usages des nouvelles technologies, ces dépendances ont des racines psychologiques bien plus profondes. Michael Stora, psychologue clinicien,analyse ces nouvelles addictions......

    Etude statistique d'un un gadget de mode

     

    Cela pourrait également conduire à la maladie d'Alzeimer ( 2014)